Un zeste de magie!!



 

J'ai réalisé pour vous un gâteau en vogue, le gâteau magique qui, lors de la cuisson, forme 3 phases, au fond, un flanc, au milieu une délicieuse crème, et au dessus, une génoise fondante. Elle peut se décliner avec tous les parfums et toutes les formes.

 

Un zeste de science!!!

Pourquoi le gâteau magique est-il magique?

C'est très simple... c'est grâce à sa cuisson très lente, 50 minutes, à une température basse 150°C. Cela laisse le temps aux différents ingrédients aillant un poids et une densité différentes de faire des phases. Ainsi, la farine, qui est la plus lourde, vas descendre vers le fond du moule et va gonfler en formant un flan avec des molécules d'eau et de lait. Le lait, les jaunes d’œufs et le sucre vont rester juste au dessus de la farine, et former une sorte de crème onctueuse, non figée. Et enfin, les blancs d’œufs, qui sont les plus légers car montés en neige et non cassés font emprisonner de fins grains de farine et former la génoise.

 

 

version à la vanille:

ingrédients:

- 125 g de beurre

- 1 gousse de vanille

- 4 œufs

- 150 g de sucre

- 115 g de farine

- 1 cuillère à soupe d'eau

- 50 cl de lait

- une pincée de sel

 

On commence par préchauffer notre four à 150°C.


Faire fondre le beurre, prélever les graines de la gousse de vanille à l'aide d'un couteau.


Séparer les blancs des jaunes d’œufs et battre les jaunes avec le sucre. 


Lorsque le mélange est mousseux, et tout en continuant à fouetter, ajouter le beurre fondu, les graines de vanille, la farine, l'eau et le lait doucement.

 

Battre les blancs en neige ferme avec le sel.


Ajouter au fouet les blancs dans la préparation, en cassant légèrement les blancs mais pas en fouettant trop fort. Des morceaux doivent encore être présents, c'est eux qui formeront la génoise.

 


Verser dans le moule chemisé et enfourner 50 à 1 heure.

 


Laisser refroidir dans le moule à la sortie du four, puis réserver 3 heures au réfrigérateur.


Saupoudrez de sucre glace et dégustez avec un zeste de plaisir... mmmh